Bien préparer sa relève

Le Québec inc. vieillit et avec lui ses fleurons qui en font sa fierté entrepreneuriale. On s’en doute, tôt ou tard, un entrepreneur aux commandes de son entreprise, depuis quelques années, devra la céder à un successeur identifié ou la léguer à un membre de sa famille. Pour un chef d’entreprise, se retirer de la direction ne se fait pas du jour au lendemain. Loin de là. Imaginez maintenant le revers de la médaille, si dans 10 ans le Québec courait vers une panne de 38 000 entrepreneurs pour assurer la relève. Ça vous donne froid dans le dos? Pourtant, c’est vers cette crise assurée où s’en va le Québec, si les entrepreneurs n’identifient pas dès maintenant de recrues.

3 mars 2011 - D’après les données du sondage « La relève est-elle au rendez-vous au Québec », réalisé par la Fondation de l’entrepreneurship, en collaboration avec Léger Marketing, et présenté par la Caisse de dépôt et placement du Québec, un entrepreneur de 55 ans et plus sur deux n’a pas identifié de relève. Un constat d’autant plus alarmant quand on sait que 40 % d’entre eux ne connaissent pas la juste valeur de leur entreprise.

Lire l’article complet

Dans la même catégorie


Plus d'articles dans la même catégorie